Actualités

Actualités

Retour à la liste des articles

Agilité et automatisation des opérations IT, les nouveaux enjeux de la DSI en 2022

Agilité et automatisation des opérations IT, les nouveaux enjeux de la DSI en 2022

Après presque deux ans d’urgence sanitaire et de gestion à court terme, l’année 2022 devrait être celle des stratégies à long terme pour la DSI.

En 2020, les technologies de l’information, qui avaient pris une place centrale dans les entreprises et l’économie, ont été propulsées au rang de nécessité vitale par l’irruption pandémique. Pour de nombreuses entreprises, le numérique a été la seule solution permettant de continuer l’activité. La pandémie a accéléré la transformation numérique dans les entreprises et induit des changements dans le modèle stratégique qui se traduisent par de nouveaux défis et de nouvelles priorités pour les DSI.

L’accélération qui s’en est suivie a fait émerger un modèle de gouvernance et d’organisation qui s’appuie sur les technologies cognitives, l’automatisation et le cloud pour préserver et améliorer la compétitivité, l’innovation, la résilience et l’attractivité de l’entreprise. Une approche qui influencera durablement le rôle de la DSI. Elle devra, elle aussi, devenir plus agile pour proposer des produits innovants et être plus réactive aux besoins des utilisateurs et des clients.

Automatisation et observabilité sont incontournables

Avec la généralisation du télétravail et la nécessité de mieux maîtriser des coûts, l’adoption des outils d’automatisation des flux de travail de l’IT devrait s’accélérer par exemple. L’ESM (Enterprise service management) devrait connaître un nouvel essor. Successeur de l’ITSM (IT service management), l’ESM permet d’orchestrer les flux de travail en intégrant plusieurs métiers de l’entreprise. Par exemple, la demande d’un nouveau produit ou service par un utilisateur est automatiquement fractionnée et délivrée aux parties prenantes (comptabilité, approbation hiérarchique, service informatique…).

Il en va de même pour les outils d’observabilité appartenant à la famille des solutions AIOps. Ils sont conçus pour automatiser le suivi et la surveillance des opérations dans un contexte qui s’est accéléré. L’augmentation des volumes de données et l’accélération du changement, qui raccourcit les cycles de développement et de livraison des nouveaux produits et applications, nécessitent le recours à l’automatisation des opérations basée sur l’intelligence artificielle. Les problèmes applicatifs peuvent ainsi être détectés et traités plus rapidement.

De nouveaux modèles de cloud hybride

Mais la tendance la plus fondamentale pour le futur des opérations de l’entreprise reste la migration vers le cloud. Durant ces dernières années, la DSI a acquis une expérience précieuse dans la gestion et le transfert vers le cloud. Celle-ci sera utile pour mettre en place les nouveaux modèles de cloud hybride, car la migration devrait se poursuivre et s’amplifier en 2022. Gartner prévoit que le cloud sera à l’origine de la quasi-totalité de la croissance des dépenses dans le segment des logiciels d’entreprise en 2022, « car les entreprises s’efforcent de faire évoluer leur pile logicielle vers le logiciel en tant que service (SaaS) pour favoriser une flexibilité et une agilité continues », estime le cabinet d’étude. La plupart des organisations ne peuvent pas tout transférer vers le cloud, les environnements hybrides deviennent la norme.

La sauvegarde est un autre domaine qui migre massivement vers le modèle as-a-service. Il subit l’effet ciseaux de l’impératif d’exploiter la donnée d’une part (Analytique et Big data), et de la sécuriser de l’autre. De plus, le stockage et l’utilisation des données étant étroitement encadrés par la loi, la DSI devra élaborer les stratégies adéquates de stockage. Non seulement pour contenir les coûts et fournir des capacités de stockage multiniveau et as-a-service, mais aussi pour assurer la conformité de l’entreprise.

L’impératif de la cybersécurité

Les concepts d’entreprise distribuée et hyperconnectée ont fait voler en éclats le traditionnel périmètre de sécurité. La crise pandémique n’a fait qu’accélérer la tendance, mais dans un contexte aggravé par la crise. Là aussi la DSI subit un effet ciseaux implacable : d’un côté la pénurie de profils et de l’autre l’augmentation des attaques en sophistication et en férocité. De fait, le mouvement vers le cloud, l’automatisation et l’externalisation devraient s’amplifier. D’après Gartner, la cybersécurité et la sécurité de l’information figurent en tête de liste des investissements prévus pour 2022, 66 % des décideurs prévoient d’augmenter leurs investissements.

De plus, le catalogue des fournisseurs s’enrichit constamment de nouvelles approches architecturales pour permettre aux entreprises la résilience face aux attaques. La DSI doit ainsi mettre en œuvre un modèle sécurisé d’architecture dans un environnement informatique hybride et en constante évolution.

Répondre rapidement aux perturbations impromptues

Dans cet environnement incertain, les entreprises agiles sont plus rapides et efficaces pour développer de nouveaux partenariats, saisir de nouvelles opportunités, offrir des produits innovants et être plus réactives aux clients. La DSI devra bousculer les statuquos pour aider l’organisation à se transformer en utilisant la technologie comme levier. Peu importe ce que la prochaine vague de changement apportera, et, quelle que soit l’intensité de l’accélération du changement, la DSI du futur devra être agile.

Car, malgré les défis et les difficultés, cette période qui laisse entrevoir la sortie du tunnel pandémique est une opportunité unique de transformer les opérations et les modèles d’entreprise. Il s’agit de passer d’un modèle de gouvernance basé sur la prédictibilité et les opérations à moyen terme à un modèle agile, flexible et réactif, pour permettre à l’organisation de répondre rapidement aux perturbations impromptues.

Contactez-nous !

Nos coordonnées

Adresses

Rond-Point de la République Z.I. des 4 Chevaliers Rue Paul Vatine - bâtiment N°11 17180 PERIGNY (La Rochelle/Charente-Maritime)
86 avenue Maryse Bastié 16340 L’ISLE D’ESPAGNAC (Angoulême/Charente)
Le Médoc 61 route Jean Briaud 33700 MERIGNAC (Bordeaux/Gironde)

Téléphones

Contact : 05 16 50 80 20

Support : 05 86 07 77 77

Formulaire de contact Novenci

Je reconnais avoir pris connaissances de la Politique de confidentialité.