Optimiser le TCO de votre parc informatique

novenci
TCO parc informatique

Découvrez nos 3 astuces

Maîtriser les coûts informatiques, faire des économies sans dégrader l’efficacité et les conditions de travail des collaborateurs, une quête d’optimisation permanente qui implique de faire preuve d’inventivité ! Conseils.

Si l’on s’en réfère à une très récente étude réalisée par Spiceworks qui s’est interrogé sur les budgets informatiques des entreprises en Europe et en Amérique du Nord, il apparaît que 44% d’entre elles prévoient de faire augmenter leurs budgets IT en 2020. Plus intéressant encore, les entreprises qui ont déjà prévu cette augmentation l’estiment à 18% en moyenne. 33% des dépenses devraient selon SpiceWorks être affectées aux achats de matériels (notebooks, PC, serveurs et matériel réseaux) Les logiciels représenteront 29% des dépenses informations, contre 22% pour les services hébergés. Mais l’augmentation des budgets IT ne doit pas pour autant faire oublier l’enjeu de l’optimisation du TCO. La notion de TCO (Total Cost of Ownership) ou coût total de détention s’est inscrite au cœur des stratégies des entreprises. Pour faire face à une concurrence mondialisée et à une accélération de l’activité, elles doivent sans cesse dégager de nouveaux leviers d’optimisation qui passent, notamment, par la maitrise des coûts informatiques. Alors que plus aucun secteur d’activité n’échappe à une digitalisation galopante, faire baisser les coûts informatiques peut passer pour une gageure. Pourtant, optimiser le TCO d’un parc informatique ne se limite pas à une recherche drastique d’économies, mais plutôt à l’obtention du meilleur des technologies pour répondre le plus efficacement possible à des besoins essentiels.

Conseil N°1 Homogénéiser le parc… mais pas trop !

Pour réaliser des économies d’échelle, quel que soit le type d’achat envisagé, plus le nombre de pièce est important, plus l’économie est sensible. La tentation est forte, par conséquent, à l’heure de renouveler un parc informatique, de réaliser l’achat d’une configuration unique qui, multipliée par le nombre pourra constituer une économie importante. Attention toutefois à ne pas négliger la dimension « usage » qui se rattache à l’équipement informatique. Un graphiste dans une équipe marketing n’a pas les mêmes besoins qu’un commercial ou qu’un développeur ! Pensez toujours, dans une optique d’optimisation du TCO à définir 3 à 5 profils utilisateurs types, dont les usages nécessitent des configurations spécifiques. Les volumes de commandes pourront alors être adaptés profil par profil afin de disposer des meilleurs prix, sans jamais dégrader l’expérience utilisateur et, au final, la productivité des équipes.

Conseil N°2 Envisager la virtualisation

La virtualisation suscite un réel engouement auprès des entreprises car, elle permet de bénéficier de nombreux avantages en termes de flexibilité mais aussi en termes de coûts. C’est sur le provisionnement ainsi que sur la maintenance des serveurs que s’effectue l’économie grâce à la virtualisation. Avec une infrastructure plus fiable, plus flexible et pouvant évoluer dynamiquement, les machines virtuelles permettent d’optimiser considérablement le coût de détention d’un parc de serveurs. Par ailleurs, la mutualisation des ressources associées à la virtualisation constitue en soi une économie non négligeable tant sur l’infrastructure, que sur la facture énergétique ou la climatisation.

Conseil N°3 Envisagez l’infogérance partielle ou totale

Pour optimiser la fiabilité et la sécurité d’un parc informatique et d’un système d’information, les entreprises envisagent souvent de s’engager sur la voie de l’infogérance. Si vous ne disposez pas en interne des ressources et compétences humaines suffisantes pour administrer le parc informatique et le système d’information, vous pourrez vous orienter vers l’infogérance. Vous pourrez ainsi espérer faire baisser vos coûts de fonctionnement sans pour autant dégrader la qualité de service offerte à vos collaborateurs. Attention toutefois ! Avant de déléguer tout ou partie de l’administration de vos infrastructures informatiques, veillez à définir un cahier des charges précis. Fixez vos attendus et surtout, exigez de vos partenaires un maximum d’engagement en termes de garantie de temps d’intervention, de résolution et de reprise d’activité.

Novenci